Bourse en ligne
Bourse en ligne Bourse en ligne Bourse Direct Bourse en ligne Boursorama Bourse en ligne Fortuneo

Boursorama

Lorsque, en 1995, Finance Net lance son site Boursorama, celui-ci n’est alors qu’un site d’information financière mais, très vite, il va réussir à s’imposer comme la référence francophone dans ce domaine ; et, en 1998, il fait son entrée dans le monde des courtiers sous le nom de Boursotrading, qu’il abandonne définitivement en 2003, pour regrouper l’ensemble de ses activités sous la marque unique de Boursorama. La politique d’expansion du groupe lui a permis d’étendre son activité boursière en Grande-Bretagne ainsi qu’en Allemagne.
Concernant les tarifs, l'offre de Boursorama est relativement intéressante, car elle comprend un grand nombre de prestations gratuites ; c'est, en effet, le cas aussi bien pour l'ouverture que pour la fermeture ou encore pour la tenue d'un compte titres mais également pour les opérations permettant d’assurer la gestion courante de celui-ci, comme par exemple les virements. La gratuité ne se limite pas à ces services puisque les droits de garde, qui peuvent chez certains courtiers représenter une dépense assez élevée, sont eux aussi offerts. Enfin, il faut noter que, en ce qui concerne l'utilisation du système d'alertes, leur transmission par courrier électronique est offerte, tandis que les dix premiers envois par SMS sont gratuits, et qu’il en coûte ensuite 0,75 € pour chacun d’eux, ce dispositif vient renforcer l'offre d'outils permettant une bonne gestion de son portefeuille, comme par exemple l'accès gratuit aux cotations. L'ouverture d'un compte titres chez Boursorama fait partie de l'une des plus économiques du marché, celle-ci n’exigeant qu'un dépôt minimum de 300 €, visant ouvertement les clients dont le budget est limité.
Concernant les frais de courtage, l'offre de Boursorama se décompose en 3 formules : l'offre Classic, adaptée aux ordres de moins de 3 500 €, dont les frais de courtage s'élèvent à 5,50 € si le montant de l’opération est inférieur à 1 000 €, au-delà 0,48 % du montant de celle-ci est perçu, avec un minimum de 8,95 €. L'offre Trader propose un tarif adapté aux transactions dont le montant dépasse 3 500 €, les frais de courtage s'élèvent alors à 16,65 euros pour un ordre dont le montant est inférieur à 7 750 €, au-delà ils correspondent à 0,22 % de celui-ci. Dans le cadre de ces deux offres, il est possible d'utiliser le SRD ; dans ce cas, il faut ajouter aux frais de courtage un montant de 0,0223 % du solde de la position par jour s'écoulant avant le bouclage de celle-ci ; en cas de prorogation, des frais supplémentaires, dont le montant s'élève à 0,3588 % du solde de la position, viennent s'ajouter aux intérêts.
Si ces tarifs semblent adaptés pour les personnes ne souhaitant pas modifier régulièrement la composition de leur investissement, les frais de courtage peuvent très vite atteindre un montant important, dans ce cas la troisième formule de Boursorama, l'offre Ultimate Trader, semble tout à fait indiquée, puisqu'elle propose des frais de courtage de 9,90 € pour les opérations dont le montant est inférieur à 10 000 €, au-delà 0,12 % du montant de la transaction est prélevé. S'adressant à des traders plus actifs, elle propose, en plus, un certain nombre d'options offertes, composées d’outils relativement perfectionnés : analyses, flux en temps réel… Les frais relatifs au SRD sont alors les mêmes que dans le cadre des deux autres offres en ce qui concerne la commission perçue, tandis que le pourcentage retenu au titre des frais de prorogation est moins important avec un taux de 0,1794 %.
Pour les investisseurs désireux d'étendre au maximum leur épargne, il est intéressant de noter que Boursorama propose aussi de jouer sur les grandes bourses européennes, pour lesquelles les frais de courtage s'élèvent à 0,45 % du montant de la transaction avec un minimum de 32,90 €, et sur les bourses américaines, pour lesquelles ceux-ci sont fixés à 23,90 % de l’ordre, avec un minimum de 23,90 €.
Si l'offre de Boursorama, avec tous ses services gratuits, peut paraître intéressante, il ne faut pas oublier de prendre en compte les frais de courtage, ceux-ci risquant d’augmenter considérablement les dépenses ; c'est pourquoi, il convient de bien évaluer le montant des transactions envisagées, avant de choisir un courtier, pour pouvoir comparer les différentes propositions disponibles dans ce domaine.