Bourse en ligne
Bourse en ligne Bourse en ligne Bourse Direct Bourse en ligne Boursorama Bourse en ligne Fortuneo

BinckBank

Numéro un aux Pays-Bas, d’où il est originaire, et numéro deux en Belgique, BinckBank, le courtier en ligne à bas coût, bénéficie d’une expérience de plus de dix ans dans ce domaine et offre aux investisseurs un service de qualité à prix réduits. Affichant des tarifs sans frais cachés, il se targue de proposer des transactions jusqu’à 82 % moins chers que ceux de ses concurrents, d’après une étude menée en avril 2009, en France, et basée sur les prix pratiqués aussi bien dans les banques que chez les courtiers.

Contrairement aux autres offres, la tarification développée est relativement simple, il n’y a pas de frais d’entrée, d’abonnement, ou de sortie, ni de droit de garde et aucun montant minimum n’est exigé pour l’ouverture d’un compte titres, le nombre et  le montant des transactions effectuées chaque mois reste au libre choix de l’épargnant, il n’y aucune pénalité prévue si certaines conditions ne sont pas respectées. Le courtier propose même de rembourser la différence si l’épargnant apporte la preuve que le prix de revient de ses transactions lui aurait coûté moins cher ailleurs.

Son portail électronique, du fait de sa conception simple est particulièrement facile à utiliser, et permet de découvrir l’ensemble des produits financiers ainsi que les différents marchés internationaux ; les cours en temps réel et le streaming sur le NYSE Euronext sont, quant à eux, mis gratuitement à la disposition de l’internaute, lui permettant alors d’optimiser la gestion de son portefeuille en passant des ordres rapides avec une bonne connaissance de l’évolution des places boursières. Le site Internet de la marque permet également de visualiser plusieurs vidéos guidant l’investisseur pour simplement naviguer sur l’interface, réaliser une transaction ou encore rechercher une valeur. BinckBank a aussi mis en place un service clients performant, garantissant une réponse immédiate par téléphone ou dans les deux heures ouvrées par courrier électronique.

Les frais de courtage ne sont pas, comme chez tous ses concurrents, répartis en différentes formules ; ici, une seule offre est proposée. Le tarif ne dépend pas du nombre d’ordres passés mais seulement de leur montant et du marché sur lequel l’opération a lieu. Ainsi, une transaction, effectuée sur les bourses du NYSE Euronext, de Paris, d’Amsterdam, de Bruxelles et de Lisbonne, dont le montant s’élève jusqu’à 1 000 € revient à 2,50 €, lorsque l’ordre est compris entre 1 000 € et 5 000 €, son tarif est alors fixé à 5 €, puis à 7,50 € dès qu’il dépasse ce plafond et qu’il reste inférieur à 7 500 €, à 10 € s’il franchit ce seuil sans aller au-delà de 10 000 € et enfin à 12,50 € pour peu que la valeur du mouvement soit de moins de 100 000 €. Pour les transactions dont le montant est supérieur à cette dernière somme, il faut alors compter 12,50 € par tranche de 100 000 €. Les ordres passées sur les bourses étrangères bénéficient également d’un tarif unique, les frais de courtage s’élevant à 15 €, ou 15 $ américains, ou 15 $ canadiens, selon que la transaction est réalisée sur le marché européen, américain ou canadien, auxquels viennent s’ajouter 0,15 %, dans chacun de ces cas.

BinckBank n’envisage pas de diversifier son offre en l’étendant à d’autres produits financiers mais entend bien répondre aux attentes de ses clients en complétant son service de courtage en ligne, comme il l’a récemment fait avec la mise en place de l’outil Trader et comme il s’apprête à le faire, une nouvelle fois, avec le lancement prochain du SRD, qui lui permettra, sans doute, de conquérir un plus large public.